Steve Reid – De retour sur les bancs de l’école

Steve Reid, 44 ans, en CDI sur l’Aranui V s’est inscrit à la formation mécanicien 250 kW. Une formation qui ouvre les portes aux fonctions d’officier chargé du quart à la machine, de second mécanicien ou chef mécanicien sur des navires d’une puissance propulsive inférieure à 250 kW. Il rêve déjà à l’étape suivante : la formation 750 kW.

Tu es en CDI, tu n’as pas d’inquiétude à avoir concernant ta place, pourquoi reprendre les études ?

« Je veux compléter mes diplômes. Je m’intéresse depuis toujours à la mécanique maritime, je voulais faire ça il y a longtemps et puis entre temps j’ai trouvé le poste que j’occupe aujourd’hui. J’ai un baccalauréat mécanique et un BTS en maintenance industrielle. J’ai aussi suivi la formation maritime CIN. Je suis aujourd’hui employé comme électricien embarqué mais, il y a plusieurs postes dans la partie machine. Des postes qui dépendant de tes diplômes, je veux évoluer. »

Cela n’a pas été trop difficile de reprendre l’école ?

« Ce n’est pas toujours facile de se replonger dans des exercices des bases, c’est vrai. Je dois par exemple faire des divisions à la main par exemple que l’on fait au quotidien avec un vini, mais c’est bien de revoir tout ça. La réglementation est stricte et on a la vie de passagers entre les mains, c’est bien d’être au clair. Pour m’aider, j’avais travaillé en amont. »

C’est-à-dire ?

« J’ai des amis qui ont passé la formation mécanicien 250 kW, ils avaient gardé des cours et des exercices que j’ai regardé avant de commencer la formation. Ce qui m’a permis d’être plus à l’aise. Quand tu arrives sans rien avoir préparé, tu as tout apprendre d’un coup, tout à comprendre, à gérer théorie et pratique. Je préfère fonctionner comme ça. »

Veux-tu continuer à te former ?

« Bien sûr ! Je veux m’inscrire à la formation 750 kW. Il devrait y en avoir une l’année prochaine. Avec le 250 KW on apprendre à repérer les éléments d’un moteur. Avec le 750 kW, on apprend à le désosser, on rentre dans le cœur du moteur, on étudie les effets thermiques, la dilatation des métaux, les huiles… »