Le Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF) et la SAS Assystem Polynésie en déplacement en Norvège

Le Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF) représenté par son directeur M. Georges Maheanu’u a MAI et la Société Assystem Polynésie représenté par M. Xavier HEINIS ont tous deux participés le 26 octobre 2022 aux tests d’acceptance en usine (FAT-Factory Acceptance Test) de l’ensemble des fonctionnalités des simulateurs de navigation (passerelle, Radar, ECDIS, GMDSS) destinés aux nouveaux locaux du CMMPF localisés sur Arue.

Le simulateur navigation avec un visuel de 240°

Cette opération consiste à vérifier par l’inventaire physique de la présence de tout le matériel et logiciel livrable accompagné de l’ensemble de la documentation technique. Puis il est suivi une série de tests et vérifications opérationnelles du système des fonctions du matériel et des logiciels au moyen d’une batterie de procédures et de scénarios opérationnels conçues pour démontrer les capacités spécifiques du système avant d’enregistrer et documenter le déroulement du test d’acceptation et l’état des livrables conformément aux spécifications contractuelles.

Ce ne sont donc pas moins de 135 tests et opérations qui sont mis en œuvre pour cette première étape. La seconde dénommée « Site Acceptance Test -SAT -Test d’acceptation sur Site » se déroulera dans les nouveaux locaux du CMMPF à Tahiti dont la livraison est prévue pour le mois de janvier 2023 ;

L’ensemble des postes passés en revue

            L’ensemble de cette procédure qui précède et conditionne l’embarquement effectif du matériel prévu le 10 novembre prochain à destination de Tahiti s’est déroulée dans les murs très sécurisés de l’usine de la SA Kongsberg Digital dans la communauté de Horten en Norvège sous la direction de M. B­­­jarne WOLFF et de son équipe.

La signature de la Factory Acceptance Test Procédure (FAT)

A l’issue de ces opérations de contrôle, la petite délégation polynésienne a été invitée à poursuivre la visite des différentes autres applications en développement sur simulateurs pour les métiers et techniques de la pêche, de levage, de grutier, des énergies et machine et de haute tension.

Par ailleurs, ce déplacement a été l’occasion pour le directeur du CMMPF de visiter l’Université of South-Eastern Norway (USN) équipé d’un full bridge à 360°. L’établissement dispose de plusieurs Campus, 4 facultés dont la Faculté de technologie, des sciences et des études maritimes et 20 départements dont celui des opérations maritimes qui propose une formation en transport maritime et logistique, en sciences nautiques, en génie maritime, en gestion maritime et en opérations nautiques.

            Cette visite empreinte d’enseignement donne une autre dimension des perspectives de développement des outils pédagogiques du CMMPF, d’une évolution de la carte de formation et plus généralement du rayonnement de la formation maritime dans le bassin Pacifique.

            Ce déplacement se poursuit en métropole par la visite et rencontre des différents responsables des sites de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM), des Lycées maritimes, du Centre européen de formation continue maritime de Concarneau (CEFCM) pour enfin terminer avec une participation aux Assises de l’Economie de la mer à Lille aux côtés du Cluster maritime de Polynésie française duquel le CCMPF est également membre.