Formation délocalisée aux Marquises

C’est sur l’île de Nuku Hiva que le CMMPF déploie actuellement la première double formation au certificat de pilote lagonaire (CPL) puis au certificat de patron lagonaire pêche et cultures marines (CPLPCM) délocalisée aux Marquises.
Une opportunité pour les 14 jeunes marquisiens qui la suivent. Cette initiative traduit une volonté de donner une égalité des chances pour accéder aux formations, même dans les archipels éloignés.

C’est sous l’impulsion de la CODIM, la commune de Nuku Hiva, la circonscription administrative des îles Marquises et du ministère des ressources marines que cette formation au CPL et au CPLPCM délocalisée dans un archipel éloigné a été mise en place dans la capitale administrative marquisienne.

La formation assurée par le centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF) bénéficie à 14 jeunes de toutes les vallées de Nuku Hiva en quête de régularisation de leur situation professionnelle et, pour les demandeurs d’emploi notamment, d’acquisition des connaissances et des techniques indispensables pour la réalisation de leur projet de pêche, ou encore de transport touristique.

La session d’obtention des 2 certificats en question sera délivrée en l’espace de 6 semaines, soit 223 heures de cours théoriques et pratiques, pendant lesquels, au côté de leur formateur Jean-Claude Martinez, les stagiaires devront se familiariser, entre autres, avec les techniques individuelles de survie, la sécurité des navires à passagers, la réglementation maritime, le balisage, les manœuvres, la mécanique mais aussi l’environnement marin, et les techniques de pêche lagonaire.

Ces formations qui confèrent à leur titulaire l’aptitude et la qualification pour le commandement, à titre professionnel, de navires de pêche lagonaire ou encore d’embarcations à vocation de transport touristique, étaient très attendues par les jeunes marquisiens qui se réjouissent de ne pas avoir à se déplacer sur Tahiti pour régulariser leur activité.
Ainsi, cette formation délocalisée à un double objectif : d’une part l’équité d’accession à la formation pour l’ensemble des jeunes de la Polynésie française et d’autre part celui de marquer la proximité du CMMPF et des usagers. Enfin elle permet de répondre à la commande des institutions administratives et communales et à l’attente des professionnels en exercice ou en devenir.