Le CMMPF présent aux Assises de l’Economie de la mer à Montpellier

Avec plus de 1 500 participants en 2019, les Assises de l’économie de la mer ont confirmé leur statut de principal rendez-vous annuel de la communauté maritime française.

Cette reconnaissance et ce succès se sont affirmés progressivement depuis 2005. Cette année, c’est la ville de Montpellier qui a accueilli les Assises les 3 et 4 décembre dernier, où les acteurs du monde de l’économie bleue ont pu échanger sur des problématiques propres au secteur. C’est le Président de la République, Emmanuel MACRON, qui a ouvert officiellement l’évènement, marquant ainsi l’importance de ces rencontres au niveau national. Un appui particulier a été marqué à l’océan, source de biodiversité, qu’il faut préserver et protéger.

Emmanuel Macron – Président de la République

Au fil des quinze éditions précédentes, ce sont deux Présidents de la République, quatre Premier-ministres, un Président de l’Assemblée nationale et une trentaine de Ministres en exercice qui sont venus exposer leur vision de l’économie de la mer devant les décideurs français de la filière, issus du public ou du privé.

Frédéric Moncany de Saint-Aignan – Président du Cluster Maritime Français

Cette année, avec le Cluster Maritime de Polynésie française et la député Maina SAGE, le directeur et le directeur adjoint du Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF), François VOIRIN et Heifara TRAFTON, ont été présents durant ces deux journées de conférences et de débats pendant lesquelles les intervenants ont échangé leurs idées devant les décideurs de la filière. Des renouvellements des métiers du maritime aux énergies marines renouvelables, en passant par les synergies à déployer au niveau local et plus largement, les innovations dans le transport et les prochains défis du nautisme, les sujets ont été nombreux, riches et variés, et ont couvert l’ensemble du secteur.

Ces assises ont été l’occasion de rencontrer le porte-parole du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie en charge de l’économie de la mer, Christopher GYGES, et son conseiller, Alexis LABAU. Le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie s’adressera au Gouvernement polynésien afin d’envisager un partenariat au niveau des formations maritimes, en s’appuyant notamment sur l’expérience du CMMPF.

Enfin, un échange avec François VIELFAURE, Vice-président exécutif exploitation et opération de la compagnie de croisière du PONANT, a permis de poser les bases d’un partenariat pour les stagiaires du CMMPF qui pourraient ainsi embarquer sur les futurs navires basés en Polynésie.

Les représentants polynésiens aux Assises